Bonnes pratiques d’utilisation des serveurs interactifs

Le CC-IN2P3 met à disposition des utilisateurs de serveurs interactifs permettant la préparation des tâches à destination de la plateforme de calcul : développement, test, etc. Les serveurs interactifs sont accessibles par

% ssh -Y username@cca.in2p3.fr

cca.in2p3.fr est un alias qui redirige l’utilisateur vers le serveur le moins chargé.

Chaque serveur interactif est partagé par plusieurs utilisateurs, nous préconisons un certain nombre de bonnes pratiques à suivre afin que vos activités coexistent bien avec celles des autres utilisateurs.

Attention

Le non respect des règles suivantes, peut entraîner l’arrêt autoritaire des processus concernés.

  • Un seul processus de calcul est permis par serveur interactif et 3 processus au maximum sur l’ensemble de la plateforme interactive.
  • 24 heures de temps CPU au maximum pour un processus et 1 heure de temps CPU pour un processus multi-coeurs.
  • Les processus parallèles avec l’utilisation intensive à la fois en CPU et en lecture/écriture ne sont pas permis (exemple : make -j, scons, b2, ninja, etc.) Il est toutefois possible d’exécuter ce genre de processus via des jobs interactifs (voir job interactif).
  • Eviter une consommation excessive de mémoire qui pourrait avoir un impact sur le système. La commande htop -u username peut être utile pour surveiller la consommation en terme de mémoire.
  • Il est interdit d’exécuter des tâches en mode “batch” (exemple : traitement d’une grande quantité de fichiers en boucle).
  • Le /scratch n’est pas un espace de stockage permanent : les données peuvent être supprimées à tout moment afin de libérer de l’espace. Normallement les données sont effacées au bout de 14 jours. De plus, évitez de stocker des données volumineuses.
  • Les processus détachés et persistants après la déconnexion de l’utilisateur ne sont pas permis (à l’exception du logiciel Screen).
  • L’utilisation de screen n’est pas destinée à se substituer au système de batch, ni à exécuter des services ou encore à accaparer des ressources limitées (comme les noeuds de calcul interactif avec des GPU).
  • Les processus inactifs depuis plus de 24 heures sont arrêtés.
  • Un seul processus de transfert est autorisé par serveur (exemple : scp, rsync ou dq2-get) et 3 processus sur l’ensemble des serveurs interactifs.
  • Pour garantir la confidentialité des données utilisateurs, l’utilisation de rmate (ou autre éditeur similaire) nécessite d’utiliser un port TCP aléatoire au lieu d’un port fixe.